la vie en bulgarie

  

 

Argent, change, cartes de paiement

Argent

- La monnaie nationale est le Lev (au pluriel : Leva). Le Lev est égal à 0,51 €. Les billets sont en coupures de 2, 5, 10, 20 et 50 Leva (sigle international : BGN ; sigle national : LV). Les pièces sont de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 Stotinki et de 1 Lev.

Banques, change

Aucun problème pour changer l’argent liquide, on trouve partout (y compris dans les petites villes) des banques et des bureaux de change. Ils affichent des taux quasi identiques et ne prennent, en principe, pas de commission. À noter, les bureaux de change ont des horaires d’ouverture plus larges que les banques (ils sont en général ouverts du lundi au samedi de 9 h à 18 h, parfois aussi – à Sofia notamment – le dimanche), mais attention quand même, des lecteurs nous ont signalé des différences allant jusqu’à 30 % entre le taux affiché par certains de ces bureaux et le taux effectivement appliqué. Gardez vos bordereaux de change.
Les chèques de voyage sont peu acceptés, et quand ils le sont, la commission peut être assez élevée.

Cartes de paiement

C’est une autre façon d’obtenir du liquide (il y a des distributeurs un peu partout), mais la commission prise à chaque retrait peut être assez importante (renseignez-vous auprès de votre banque) et consiste souvent en une combinaison de commission fixe et variable (mieux vaut donc faire un gros retrait plutôt que de multiplier les opérations).
On peut aussi payer directement avec sa carte dans de nombreux endroits, même si beaucoup n’acceptent encore que les espèces. En gros, seuls les hôtels un peu chic et les stations-service (et encore, pas toutes !), de même que certains restos et boutiques, prennent les cartes. Ailleurs, prévoir du liquide.
- La plupart des cartes de paiement permettent à leur détenteur et à sa famille (si elle l’accompagne) de bénéficier de l’assistance médicale rapatriement.

Budget

Restauration

La nourriture n’est vraiment pas chère en Bulgarie, et vous pourrez généralement manger pour 10-15 Lev (et même moins si vous vous passez de viande ou de poisson), boissons comprises. Pour un repas un peu plus élaboré, et si vous souhaitez goûter le vin du pays, comptez plutôt entre 15 et 20 Lev.

- Bon marché : moins de 10 Lev (5 €).
- Prix moyens : 10 à 20 Lev (5 à 10 €).
- Plus chic : plus de 20 Lev (10 €).

Transports

Les trains, le métro (qui se résume à une seule ligne à Sofia !), les bus et les tramways sont très bon marché, de l’ordre de 1 ou 2 Lev pour des liaisons locales, et les grandes distances restent abordables.
Quelques exemples de prix en bus : Sofia-Rila (100 km) : 10 Lev ; Sofia-Plovdiv (156 km) : 11 Lev ; Sofia-Veliko Tarnovo (240 km) : 14 Lev ; Sofia-Bourgas (385 km) : 22 Lev.
Pour les courtes distances, pensez aux taxis, leurs prix sont vraiment doux. Les locations de voitures ne sont pas exorbitantes, et il est conseillé de négocier. Le carburant est quasi au même prix que chez nous.

Pourboire

Le service est inclus dans la plupart des restaurants en Bulgarie, mais rien ne vous empêche de laisser quelques pièces si vous avez passé un bon moment. Les chauffeurs de taxi s’attendent à ce que le prix de la course soit arrondi. Vous pouvez aussi remercier les employés des stations-service qui remplissent votre réservoir et nettoient le pare-brise. En aucun cas il ne s’agit d’une obligation.  

Décalage horaire

GMT + 2 en hiver, GMT + 3 en été. Quand il est 12 h à Paris, il est 13 h à Sofia. La Bulgarie change d’horaire au printemps et à l’automne aux mêmes dates que les autres pays européens.s.

Langue

Le point commun entre les Bulgares, les Serbes et les Russes ? Ils parlent une langue dont la transcription en caractères cyrilliques provient du même tronc commun : le vieux slave. Aujourd’hui les Bulgares sont (avec les Russes et quelques autres résidents des pays orthodoxes) les seuls à écrire en caractères cyrilliques. Le bulgare et le russe sont comme deux langues cousines. Très peu de Bulgares parlent une langue étrangère.

Téléphone et télécommunications

Téléphone

- De la Belgique/France vers la Bulgarie : composez le 00, puis le 359 (code de la Bulgarie), suivi de l’indicatif de la ville (ou région ; sans le 0 initial) et du numéro de votre correspondant. Tarif normal : 0,48 €/mn du lundi au vendredi de 8 h à 19 h ; tarif réduit : 0,33 €/mn.
- De la Bulgarie vers la France/Belgique : composez le 00 + 33(fr), puis le numéro de votre correspondant sans le 0 initial. 00 + 32 pour la Belgique. 00 + 41 pour la Suisse. Attention, ce n’est pas donné (environ 1 €/mn).

- D’une ville de Bulgarie à une autre ville de Bulgarie : composez votre numéro précédé du code de la ville avec le 0 initial.
- À l’intérieur d’une ville de Bulgarie : composez juste le numéro sans le code de la ville.
- Attention, sur leur carte de visite ou guides en anglais, les Bulgares ont tendance à mettre systématiquement le +359 et à ôter le 0 initial du code de la ville ou du numéro de portable.

- Urgences : 112.

Téléphones portables

Comme partout, le téléphone portable – qui commence par 08 et plus rarement par 04 – est omniprésent et il existe un réseau GSM en Bulgarie. Ils peuvent être utilisés presque partout sauf dans quelques régions montagneuses.
Pensez à demander l’option Europe, voire l’option Monde à votre opérateur avant le départ.
Il est possible d’acheter sur place, pour quelques euros, une carte SIM auprès d’un opérateur local, en vente dans les boutiques de téléphonie. Trois opérateurs, M-tel, Globul et Vivatel, proposent des prestations à peu près identiques.

Internet

Les Bulgares sont des fanas d’informatique, n’oublions pas qu’ils ont inventé le 1er ordinateur ! Donc, Internet est présent un peu partout, notamment dans les hôtels et hostels qui, souvent, sont équipés d’une borne en libre accès et souvent aussi du wifi, inclus également dans le prix de la chambre. On trouve aussi des cybercafés, pratiquant des prix raisonnables (1,50 à 3 Lev par heure en moyenne).
Tous les claviers intègrent les 2 alphabets, cyrillique et latin (une nécessité, vu que toutes les adresses e-mail bulgares sont rédigées en alphabet latin).

Transports Bulgarie

Ils sont nombreux, bon marché et presque toujours confortables. L’avion est peu développé en dehors des lignes Sofia-Varna ou Sofia-Bourgas.

Cartes et plans

Si vous partez en voiture, mieux vaut quitter la France avec une carte indiquant les deux alphabets. Cependant, ces cartes sont rares ; en France, il y a la carte IGN 3615 au 1/750 000 que l’on peut se procurer à… l’IGN.
Sur place, si vous avez loué une voiture et que vous comptez explorer un peu le pays, nous vous recommandons chaudement l’achat du Road Atlas Bulgaria au 1/330 000 édité par Domino. On le trouve à moins de 8 Lev dans la plupart des stations-service. En alphabet cyrillique, les noms des grandes et petites villes (pas des villages) sont néanmoins écrits aussi en alphabet latin. De plus, il est précis et contient un plan détaillé de Sofia.
Les amateurs de randonnée trouveront des cartes éditées par Domino. Indispensables si vous partez en montagne (le balisage des sentiers laissant souvent à désirer). Elles s’achètent dans les librairies, les offices de tourisme ou les magasins de souvenirs.

Bus

C’est le meilleur moyen de parcourir à peu de frais la Bulgarie mais les bus ne vont pas partout (oubliez les coins reculés) et certaines destinations ne sont desservies qu’une ou deux fois par jour… ou par semaine.

Lignes régulières en province

Pas facile de connaître les possibilités et les horaires, si ce n’est dans les gares routières elles-mêmes. Les bus publics, lents et s’arrêtant dans tous les petits villages, tendent à disparaître et à être remplacés par des compagnies privées. Celles-ci sont plus rapides, confortables et à peine plus chères.
Les bus ont tendance à circuler plutôt le matin ou en début d’après-midi.
Dans les villes et au bord de la mer Noire, vous pouvez vous déplacer avec les bus de la compagnie d’État, mais aussi avec les petits bus privés pour 7 à 13 personnes. Les prix sont pratiquement les mêmes.

Train

Le pays est bien quadrillé par les lignes de chemin de fer. Cependant, les Bulgares leur préfèrent souvent le bus, plus rapide. Les trains sont classés en 3 catégories : expressen (express, réservation obligatoire), barz (rapide) et patnitcheski (lent). Bon marché.
Assurez-vous avant de partir que vous êtes dans le bon train et dans la bonne direction…
N’hésitez pas à prendre les trains de nuit, demandez un supplément couchette (spalen vagon), surtout si vous voulez vous rendre à la mer Noire. Dans les trains couchettes, les compartiments ne sont pas mixtes. Pas de mélange donc, sauf pour les couples officiels (pour les officieux, on n’a pas tenté l’expérience). Beaucoup de monde dans les trains pendant les week-ends et jours fériés.

Taxis

On trouve des taxis jaunes partout dans les centres-villes, et surtout près des gares routières ou ferroviaires. C’est un moyen de transport peu cher (et même très bon marché par rapport à chez nous !), fort utilisé par les Bulgares eux-mêmes.
Les taxis ont normalement un compteur (vérifiez qu’il est bien remis à 0 quand vous démarrez…) et le prix au kilomètre est affiché, en général de 40 à 60 Stotinki (petit supplément la nuit et sur les mauvaises routes). Certains pratiquent un prix à la minute… Pour des distances un peu plus longues, vous pouvez négocier la course.
Attention quand même aux arnaques en tout genre. Ne payez jamais en euros, seulement en Leva. Dans une ville comme Sofia, prévoyez l’appoint.

Voiture individuelle

Le seul vrai moyen de transport pour visiter la Bulgarie profonde et s’écarter des sentiers battus. Un léger handicap : les panneaux routiers sont écrits en cyrillique. La version bilingue commence cependant à se généraliser sur les grands axes.
La signalisation connaît « quelques » faiblesses, mais avec une bonne carte (ou le Road Atlas), on s’en sort aisément. Les sites touristiques sont en général bien signalés par des panneaux marron.
Aucun péage (hormis la vignette qu’il faut acheter à l’entrée du pays), l’autoroute est gratuite. Attention à l’alcool au volant et aux contrôles routiers, fréquents dans la journée et tard le soir.
Dans les villes où il y a beaucoup de trams comme à Sofia, ceux-ci s’arrêtent au milieu de la chaussée ; il faut IMPÉRATIVEMENT s’arrêter pour les laisser passer.
Les petites routes et les rues dans les villes sont souvent en mauvais état. Évitez de rouler la nuit. Il n’est pas rare de trouver des trous bien gênants en plein milieu de la chaussée. Si vous partez avec votre propre véhicule, mieux vaut avoir des suspensions en bon état.
En revanche, les grands axes sont corrects, quoique plus étroits qu’en France.
Le danger vient non seulement de l’état des routes, mais aussi de la conduite bulgare.

Mise en garde : attention au vol et à votre sécurité : toute voiture étrangère est vite repérée. Comme partout, évitez de laisser des objets voyants ou de valeur dans votre véhicule.

Location de voitures

Il faut avoir le permis national (parfois international, se renseigner), une pièce d’identité et une carte de paiement de type Visa ou MasterCard. L’âge minimum varie selon les agences, entre 19 et 25 ans.

http://toprentacar.bg/

Bateaux et hydroglisseurs

Les principaux ports de la mer Noire et les stations balnéaires sont desservis par des lignes d’hydroglisseurs ou de bateaux. En été uniquement. Liaisons Nessebar-Bourgas, Bourgas-Sozopol-Primorsko, Varna-Baltchik, Varna-Odessa, Varna-Novorossiisk (attention aux visas pour certains pays). Renseignez-vous d’abord dans les agences de voyages ou les offices du tourisme ; comme tout change très vite en Bulgarie, certains services disparaissent et réapparaissent d’une semaine à l’autre. Les nouveaux riches bulgares et russes sont très friands de ce genre de traversées.

Géographie

Au cœur de la péninsule des Balkans, la Bulgarie forme un rectangle de 450 km d’ouest en est sur 250 km du nord au sud, soit un cinquième de la France. Le tracé du Danube délimite en grande majorité le côté nord, la mer Noire forme le côté est et les montagnes les côtés sud et ouest.
Le pays est traversé dans sa longueur par deux chaînes de montagnes parallèles. Au nord, la chaîne du Balkan est la ligne de partage des eaux entre la mer Égée et le bassin du Danube. Ce massif rattaché aux Alpes et aux Carpates comprend la Stara Planina (la vieille montagne), qui forme la frontière avec la Serbie, le grand Balkan séparé de la Sredna Gora (la montagne moyenne) par la vallée des Roses, et le petit Balkan qui s’abaisse progressivement jusqu’à la mer Noire.
Au sud, une vaste chaîne irrégulière composée des Rhodopes, des monts Vitosha, des massifs du Rila et du Pirin. Ces derniers présentent déjà des reliefs intéressants et des sommets à gravir.
Entre ces deux principales chaînes se trouve la capitale, Sofia, la ville de Plovdiv et la plaine de la Thrace.
Au nord-est du pays s’étend une vaste plaine fertile au climat sec, la Dobroudja, qui constitue depuis des siècles le grenier à blé de la région.
Outre le Danube, le plus long fleuve d’Europe et le seul navigable pour les Bulgares, plusieurs rivières et fleuves de longueur variable parcourent le pays. On retiendra l’Iskar (370 km de long), qui prend sa source dans le massif du Rila, passe à Sofia et se jette dans le Danube, et la Maritsa, un fleuve peu profond qui, au-delà de Plovdiv, coule dans la plaine thrace vers l’est.

Climat

À la latitude du sud de la France, la Bulgarie est un pays de montagnes. La chaîne des Rhodopes, au sud du pays, verdoyante comme le Massif central, forme une barrière géographique et climatique avec la Grèce. Toutefois, l’air chaud de la mer Égée y monte au printemps et en été, se mêlant à l’air frais des montagnes. Mais l’influence méditerranéenne s’arrête là. Le reste du pays connaît un climat de type plutôt continental : les étés sont chauds et secs, surtout en plaine (avec quelques orages et des pluies en soirée) ; en revanche, les hivers sont froids et enneigés, avec de fréquentes chutes de neige en montagne jusqu’au mois de mai.
La saison balnéaire, sur les côtes de la mer Noire (400 km au total), va de mai à fin septembre : beau temps (en moyenne 27 °C), la température de l’eau est de 23 °C. Les nuits sont agréablement fraîches.

http://vremeto.v.bg/c/index.pl%3Fplace=15&action=real&lang=_eng.html

 

Vos vacances en appartement: LA LIBERTÉ

Enfin des vacances a la carte, personne n’est tenu de rentrer pour l’heure du repas ou de participer au activités organisé.Je pars en vacance pour me faire plaisir!Ce desir deveint realité ici a Byala, dans le complexe « Sunny beach ».venez vous delacer dans une des trois piscine exterieure,organiser des soirée grillade dans une des  » barbecue area » ou encore passez votre journée sur les plages de sable blanc et ensuite allez vous regaler dans les nombreux restaurant au coeur du village…

Le confort de la solution « vacance en appartement » , prend ici, a sunny beach,toute sa dimension!en effet, situé a Byala, village cotier entre Varna et Burgas(ville principal de Bulgarie avec sa capital sofia), dispose de toutes les avantages d’une station balneaire ,confort,luxe,… et des commodités d’une ville, restaurant, bar, magasin, services,…De plus, le cout de la vie extremement bas en Bulgarie, vous permettra de profiter pleinement de vos vacances sans penser a votre portefeuil…

 9875sait.jpg


juillet 2014
L Ma Me J V S D
« août    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

GO SUR LE NIL |
VOS VACANCES A BEYNAC |
Farawayeleman |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chambre d'hôtes Lady
| La Manadière
| Travel